Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 22:06

En ce 3ème jour de l'été 2012 et donc grosso modo 6 mois avant la faim dans le monde (tu parles !! ), le Corsica pote de base avait choisi de se payer un canyon, celui du Verdon, histoire de préparer sa campagne "été-automnale" chargée.

Contrairement à l'ami Jean-Mi, rédacteur en chêvre du plus grand journal des Deux-Chefs, et qui venait répéter ici ses gammes (ses grammes aussi, diraient les médisants ? ) sur 100 km avant l'échéance de Millau (Oui Jean-Mi : go à Millau), le Corsica pote moyen préférait se contenter de faire les choses à Moutiers, soit 50 km seulement, ce qui se révéla un choix judicieux, vu la chaleur étouffante présente ce jour-là. Manque d'habitude sans doute.

En tout cas, aucun risque que le Corsica ne soit emballé par la canicule !

 

IMG_4107--2-.JPG

 

IMG_4108--2-.JPG

 

De filles en Aiguines, Jean-Mi et le Corsica pote de circonstance en rencontrèrent 2, dont XeNath, son amie de face de bouc, qui cherche encore sans doute comment colmater la fuite du matelas maudit. Mais Jean-Mi est un rusé et dès qu'il s'agit de bouchon, il est au top, surtout après sa visite de la cave Aiguineuse (château ci-dessous).

 

IMG 0750

 

Le Corsica pote est organisé et pour dormir à l'abri, lui (!!), il s'était fait accompagner par la femme de son oncle, d'origine péruvienne, bien rougie par le soleil, un peu froissée (ou ridée) et toute contente de poser ci-dessous au coucher du soleil sur le camping Aiguinal.

 

IMG_0749.JPG

 

Après l'avoir montée (que va dire mon oncle ? ), il a fallu l'arranger au petit matin, dans la nuit noire, à la lueur de la frontale. Bref ! Rien de bien intéressant. Mais personne ne vous oblige à lire, ni à apprécier ces verbiages d'une banalité affligeante, qui me permettent nez en moins de remplir quelques lignes sur ce blog.

 

Et la course du Corsica ? On y vient.

 

Un parcours magnifique, aérien, une hydratation insuffisante sans doute (un comble avec les passages au-dessus de toute cette flotte), un final pénible à la limite du coup de chaud. Les photos prises en course en disent plus que mes mots laids, cible de tous mes maux. Ouh là là, faut s'accrocher ...

 

Photo0005-copie-1.jpgPhoto0008.jpg

 

Photo0009.jpgPhoto0012.jpg

 

Photo0013-copie-1.jpgPhoto0014.jpg

 

Photo0015Photo0016.jpg

 

Voilà pour l'ambiance. Restait plus qu'à récupérer avant la suite estivale.

Juste une petite binouze partagée égoïstement avec lui-même, le Corsica pote pouvait reprendre la route du Vaucluse, lieu de sa villégiature, pendant que le Jean-Mi allait passer une partie de sa nuit, entouré de gorges profondes ... Comme d'habitude, au risque de se blesser, l'imprudent !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by corsicapotes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les Corsica Potes
  • Les Corsica Potes
  • : Les aventures torrides, trépidantes et pleines de sueur de 5 potes trailers
  • Contact