Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2012 7 02 /09 /septembre /2012 20:45

GRP-trace.jpg

 

Au programme de Négrito à partir du 24 Août à 5h sur le GRP : quelques cols pentus, pics pointus, monts élevés, descentes interminables, vallées encaissées ...

 

IMG_2773.jpg

 

IMG_4586.JPG

 

Première halte à Artigues où le Pic du Midi montre le bout de son nez, via le col de Sencours.

 

DSC05650.JPG

 

DSC05654.JPG

 

Après une journée du vendredi surchauffée par un soleil de plomb, il a fallu affronter le brouillard du côté d'Hautacam, juste avant l'arrivée de la nuit, où Négrito, icône du Corsica Potes Team, inquiet pour ses ischios douloureux et usé par les conditions étouffantes de ce début de course, retrouvait l'ami Jean, digne représentant du Raidlight Team, qui commençait lui aussi à marquer le pas.

 

IMG_0927.JPG

 

IMG_4572.JPG

 

Le Négrito, assez déshydraté et plus accro habituellement (en permanence quoi ! ) aux glutes, rhum ou sky, resta de longues minutes au bar d'Hautacam, hésitant sur le litron qu'il allait se siffler, entre un Bordeaux et un Madiran, laissant le bazar maniaque pour plus tard.

 

IMG_4574.JPG

 

Revigoré par le bon gros rouge qui tache et par le beaume miraculeux appliqué sur ses cuisses par son cousin de passage, Négrito et son compère Jean décidaient de faire sentier commun et, main dans la main, la fleur au fusil, repartaient guillerets vers la prochaine escale, tentant d'oublier leurs bobos alors que la sombre nuit commençait. Brrr !

Advienne que pourrira !

 

IMG_4575.JPG

 

IMG_4569.JPG

 

Arrivés à Villelongue après une bonne descente énergique, les 2 homo sapiens étaient en forme, remontés comme des pendules, hilares dès qu'il s'agit de se faire tirer le portrait, prêts à se farcir le Cabaliros après un bon repos dinatoire.

 

IMG_4578.JPG

 

Eric prît quand même le temps d'appeler son patron et de lui annoncer qu'il ne serait, encore une fois, pas à l'heure le lendemain matin pour embaucher.

Quelle présence d'esprit ! Quel professionalisme en plein coeur d'une course aussi intense !

Quelle abnégation !

A remarquer la touche du pro du trail : pour gagner quelques grammes, Négrito a découpé le bout des doigts de ses gants rouges. Mais il l'a fait sans que ses mains soient dedans. Astucieux !

 

IMG_4580.JPG

 

Juste avant de repartir pour une nuit qui s'annonçait très longue et difficile (le Cabaliros à grimper, la descente vers Cauterets ensuite), Négrito n'oublia pas de moucher ses pieds, dont les orteils étaient un peu coulants (du camembert, en fait), ce qui donna la nausée à Jean.

Nausée ? Ah bon !

On vomirait à moins que cela.

 

IMG_4584.JPG

 

Ces 2 énergumènes allaient repartir ensemble, bien décidés à ne plus se cuiter de la nuit, pour le meilleur et pour le pire (le pire est né), conscients de leur force commune face aux éléments déchaînés que le Cabaliros allait leur faire endurer en cette douce nuit haute-pyrénéenne.

 

Hélas, Jean dût lacher prise en cours de montée, vidé, n'arrivant plus à s'alimenter, vomissant tripes et boyaux, sans doute incommodé par les odeurs pédérastiques (odeurs de pied, quoi ! ), voire les flatulences isostariennes incessantes de Négrito (qui avait dû lacher aussi !! ), laissant son binôme partir vers son destin.

Jean sera rapatrié par navette à Cauterets où, après un bref repos, il verra arriver un Négrito zombie, défait, le regard hagard (du Nord), sans crier gare, n'ayant guère envie de poursuivre son chemin.

On le voit ci-dessous plutôt hagard (de l'Est) quand il regarde en direction du col de Riou, prochain but à atteindre dans sa quête du Graal.

 

IMG_0934.JPGIMG_4588.JPG

 

Il faudra lui montrer de jolies images de paysages ensoleillés pour lui redonner le moral et pour qu'il commence une journée du samedi, à un rythme infernal, reprenant des couleurs d'heures en heures (c'est pour la rime).

L'égoût et les couleurs, comme disait Coluche.

Franchement on se demande ce que ça vient faire là. Eh bien, demandez-vous ! 

 

IMG_4589.JPG

 

Malgré les insultes en bord de chemin, le Négrito allait retrouver la forme peu à peu et c'est un Corsica Pote méconnaissablement remonté qui allait se lancer dans un grand show sur les 40 derniers kilomètres.

 

IMG_0938.JPG

IMG 4594

 

A Esquièze, grosse base de ravitaillement, tout le monde se mit à son service pour lui apporter bien-être, bonheur, salubrité et prospérité. Tout d'abord une douche vite fait ! Puis un massage des cuisses endolories avec le fameux beaume !

 

IMG_4590.JPG

 

Puis Jean, malgré sa déception d'avoir dû stopper sa course, se transforma en bon samaritain et, préposé au remplissage des gourdes et toujours à l'écoute de la demande implorante du dossard 544, essaya en tant qu'infirmier anésthésiste sa technique éprouvée qui consiste à soulager le "gland raide des périnées", méthode largement répandue en milieu hospitalier. 

 

IMG_4598.JPG

 

Et cela dérida le Négrito, qui repartit serein, mais pas encore cuit-cuit, en compagnie du niortais Régis (maillot orange, presque aussi joli que celui des Corsica Potes).

 

IMG_0943.JPGIMG_4603.JPG

 

IMG_0945.JPGIMG_4605.JPG

 

Arrivé à Tournaboup, il ne lui restait plus guère que le col de Barèges comme grosse difficulté. Une petite remise en forme, un changement de tenue pour affronter le brouillard et la fin de soirée et ça repartait à bonne allure, et de bon aloi.

ça aussi, pas facile à placer !

 

IMG_0947.JPGIMG_0952.JPG

 

Ce dernier gros col remettait le gars d'aplomb, retrouvant des jambes de feu à l'approche de l'écurie, se permettant de dévaler les 22 derniers kilomètres en enrhumant au passage bon nombre de trailers à bout de course ...

Faut pas l'énerver !

 

DSC05666.JPG

 

IMG_4611.JPGIMG_4613.JPG

 

Pas d'image de la fin de course, les photographes n'ayant pû saisir sa folle chevauchée, tellement il est allé vite.

Même son arrivée sous la banderole n'a pû être immortalisée par ses nombreux fans, venus de toute la Navarre et la Gâtine réunies.

 

Les dernières photos quelques minutes après avoir récupéré son tee-shirt immaculé de finisher, puis enfin dégluti une binouze avec ses potes : on le voit, inquiet, bien appuyé sur la cuve de bière de peur qu'on lui vole, confirmer par téléphone à son patron que son rendement au travail ne serait pas terrible en ce début de semaine. On s'en serait douté !

 

IMG_4620.JPG

 

Bravo Négrito ! Mission accomplie ! Et avec la manière ! Tu ne te feras plus tirer l'oreille.

 

DSC05672.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by corsicapotes
commenter cet article

commentaires

StefSenech 05/09/2012 18:34

Mais où vont-ils chercher tout ça ?
- Maître YoDom, sa prose,
- Négrito, cette réaction de ouf dans la dernière partie !!!!

Merci à vous deux pour cette aventure et un bravo particulier à Négrito qui a fait preuve d'un moral de finisher haut de gamme.

Présentation

  • : Les Corsica Potes
  • Les Corsica Potes
  • : Les aventures torrides, trépidantes et pleines de sueur de 5 potes trailers
  • Contact