Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 21:22

IMG_1145.JPG

 

Quel drôle de nom donné à ce trail choisi comme sortie hivernale par le G.O. de l'ASPTT Niort-Moncoutant pour lancer la saison 2013 !

Quel fardeau lourd à porter pour les habitants de Rodez, affublés de ce surnom, Rut-haine, ou encore appelés parfois Rut et Noix !

Associer le rut à la haine semble a priori contradictoire car quand y a de la haine, y a pas de plaisir. Or le rut est en principe et par définition un moment d'envie et de joie, comme l'ont chanté certains :

 

Oui, je suis Belzébuth

{Horreur}
Je suis un bouc, je suis en rut

{Horreur, malheur}

 

Si j'ai trahi les gros, les joufflus, les obèses,
C'est que je baise, que je baise, que je baise
Comme un bouc, un bélier, une bête, une brut',

Je suis hanté : le rut, le rut, le rut, le rut !

 

Les vaches de Salers, voisines en cornet proches de Rodez, ne me contrediront pas, elles qui languissent des poésies du fameux Rut-Boeuf.

Exception qui confirme les règles : parmi les différentes sortes de rut, il existe le rut à Baga, qui est un manque d'envie d'accouplement avec un navet. Bon je cesse ici ma description, mes potes au feu saisiront.

 

ruthenes-030.jpg

 

Tout avait commencé par la perte de quelques euros dans un PMU de Figeac (serait-ce devenue une habitude que de suivre des conseils un peu émoussés ? ), puis un presque PV où les gendarmes de Rodez, pas à l'aise en calculs mentaux (d'alcoolémie), n'ont pas eu l'air de percuter que 117 est légèrement supérieur à 90. Merci à la Maréchaussée d'avoir été si généreuse et de nous avoir vite relachés, avant même que nous tentions de les soudoyer avec le pack de Heineken.

Avant de rejoindre notre logis, rien de tel qu'une bonne douche pour nous laver de ce péché d'excès de vitesse.

 

P1050332

 

 

La visite du Rouergue et des Causses tard par des costauds pouvait commencer par la cascade de Salles La Source, village ne manquant pas de sel, sur la route de nos logements, où un repas pantagruélique et une bonne nuit nous attendaient avant les agapes prévues le lendemain. Certains tarotèrent quelques instants, même sans connaître la règle, pour trouver le sommeil.

 

IMG_1503-copie-1.JPG

 

Le temps froid au petit matin puis superbe et clément en journée allait permettre une bonne visite des hameaux, chapelles, chateaux et demeures bourgeoises de la région, au travers des chemins creux, parfois gelés, puis humides voire boueux.

 

IMG_1150.JPG

 

Au pied de cette ravissante chapelle, on voit nettement soeur Anne, en fluo, qui ne voit rien venir. Il faut préciser que nous étions éblouissants (enfin pas tous ! ) .

 

IMG_1155.JPG

 

Photo ci-dessus compromettante : on y voit un des membres de l'ASPTT Niort-Moncoutant, dont je tairai le nom, prêt à emprunter sur quelques kilomètres une voiture qui l'attendait, afin de pouvoir rejoindre discrètement puis de coiffer sur la ligne ses potes d'entrainement. Ah la compétition à outrance et les primes de classement interne au sein des clubs provoquent des dérives inexcusables !

 

IMG_1159.JPG

 

IMG_1161.JPG

 

A l'orée des bois, certains étaient peupliers, d'autres faisaient tout le bouleau.

 

IMG_1165.JPG 

 

Malgré les exhortations des organisateurs à montrer nos belles dents, j'en ai vu faire la gueule. Ah les rats !

 

IMG_1167.JPG

 

Comme d'habitude, certains trailers laissèrent les sentiers dans un triste état, d'autres eurent quelques peines à en venir à boue ...

 

IMG_1168.JPG

 

Malgré l'allure démentielle (mon mari), certaines demeures typiques (quand tu n'es pas rasé) se laissèrent photographier. Merci à elles d'avoir permis des pauses bienvenues pour quelques aventuriers en panne des sens en fin de peloton.

 

IMG_1169.JPG

 

Les plus fatigués en fin d'épreuve distinguèrent parfaitement toutes les chatelaines (vierges) derrière leurs carreaux, à scruter les corps apollonesques de ces magnifiques trailers qui déambulaient avec volupté devant leur demeure, en cette fin d'après-midi baignée par un soleil déclinant au moins autant que la force dans les cannes de ces forçats du chemin caillouteux. (on dirait du Cabrel ! )

 

IMG_1171.JPG

 

ruthenes-069.jpg

 

Ainsi se terminait la promenade, s'ensuivait alors la cérémonie du podium masculin (ci-dessus). Il ne restait plus, après la remise de la coupe au club deux-sêvrien le plus émérite et la paella d'après-course, qu'à se concentrer sur la soirée anniversaire du Corsica Pote Poulou qui transforma la chambre nuptiale qu'il partageait avec Alain en un somptueux buffet gourmand où les petits fours et alcools finement triés sur le volet coulèrent dans les gosiers encore asséchés par la rugosité des sentiers ( je sais, ça ne veut rien dire. Et alors, ce n'est pas la première fois que je dis "vague" ).

 

IMG_1505.JPG

 

On voit ici notre récipiendaire tout ému par cette cérémonie. Ses yeux pétillants se souviendront longtemps du succès qu'a eu son orgie d'orgeat anisé.

 

IMG_1514.JPG

 

Et notre couple de G.O., à qui il faut rendre grâce, Fleurie et Michon, potes à Joël "Reblochon", le cuisinier à forte haleine. Je vous laisse deviner qui est Fleurie, sachant que Michon est un peu fané après 65 km de chemins ruthènesques où le Corsica Pote de service Jean-Cam a dû l'attendre pendant de longues heures .... Sur ce cliché Michon est déjà tout émoustillé par l'allégro-saucisse annoncée (de chez Herta, faut pas déconner ! ) dont il se lèche par avance les babines, et surtout par la partie de bowling Moncoutant-Niort qui va suivre, pour laquelle il s'entraine depuis des mois, en cachette de Yoyo Fleurie qu'il va décider de "prêter" à l'équipe adverse pour tenter de la déstabiliser (l'équipe adverse, parce que l'intéressée a vite compris qu'elle ne perdait pas au change).

 

IMG_1516.JPG

 

Enfin sur ce blog de Corsicapotes, comment ne pas afficher le portrait du bon samaritain, celui qui n'aime pas du tout le bowling ("ça m'emmerde ce jeu" ...), malgré la classe, la facilité et la victoire qu'il a apportée à l'équipe des Niortais, malgré sa chemise blanche de thés dansants, tout fringant et regaillardi par sa cure d'ocytocine lui permettant de s'attacher aux strikes et spares à chaque fois. Evidemment tout le monde n'a pas réussi à s'approcher de son style, certains Moncoutantais tentaient, et semblaient abonnés au canival de droite (un canival, des caniveaux). Heureusement la logique sportive l'a emporté et les Niortais eurent la gloire modeste, n'exigeant que de pouvoir jouer les bons chevaux dans le PMU du retour.

 

ruthenes-075.jpg

 

ruthenes-078.jpg

 

Le maître à jouer se concentre, un silence de cathédrale s'installe, la piste et les quilles tremblent d'effroi (malgré la chaleur suffocante de cette atmosphère tendue), la boule noire se trémousse, les filles sont humides, les hommes sont ébranlés, la salle et les autres joueurs se figent, les yeux rivés sur la chemise blanc immaculé (ce n'est pas un gros mot) du roi du strike ocytociné et attendent l'explosion des quilles partant en vrille dans un fracas indescriptible. Il a même fallu remplacer quelques quilles coupées en 2, tellement la boule de Jean-Cam était violente et ne touchait qu'à peine la piste. Ah faut pas l'énerver avec le bowling ! D'ailleurs, en tant que marin, Jean-Cam aime gratter le fond des quilles (contrepèterie). D'ailleurs l'ocytocine, que consomme en pilules Jean-Cam matin, midi et soir, est aussi, selon mes sources sûres, l'hormone utile pendant l'accouchement. Pour notre ami, ce serait plutôt l'attouchement qu'il pratique ...

Vraiment un moment d'extase qui a réussi à méduser les Moncoutantais, peu habitués à autant d'éclat dans leur troupe. La saucisse aligot provoqua plutôt quelques éclats dans leurs croupes le lendemain ...

 

IMG_1523.JPG

 

Le lendemain matin, les corps se montraient courbaturés et le retour au bercail allait se faire en visitant le trou de Bezouls, certains voulant voir Bezouls et on a vu Bezouls ...

 

T´as plus aimé Vierzon 
On a quitté Vierzon 
T´as plus aimé Vesoul 
On a quitté Vesoul 
T´as plus aimé Honfleur 
On a quitté Honfleur 
T´as plus aimé Hambourg 
On a quitté Hambourg 
T´as voulu voir Anvers 
On a vu qu’ ses faubourgs 
T´as plus aimé ta mère 
On a quitté ta sœur, 
Comme toujours 

 

IMG_1521.JPG

 

Certains téméraires n'en menaient pas l'arche en prenant la photo, angoissés par la peur du vide.

 

ruthenes-2013 1525

 

Une citation incongrue avant de reprendre la route plus guillerets les uns que les autres. Je ne suis pas sûr d'avoir compris, mais je participe à l'enrichissement de votre culture. Vous me remercierez un jour pour tant de bonté ...

 

Nous décidâmes de rentrer par la vallée du Lot, afin de satisfaire nos pupilles par de sublimes paysages qui nous méritaient bien.

 

ruthenes-085.jpg

 

Espalion sur le Lot

 

ruthenes-2013 1528

 

Ocytocine sur Lolotte

 

ruthenes-2013 1534

 

Chateau d'Entraygues au confluent de la Lotte et de la Truie hier.

 

ruthenes-2013 1536

 

Très jolie vue de Heineken sur Mezy-dans-le-Gosier

 

ruthenes 087

 

Gros Lot de Deux-Sèvriens en mâles de mer sur le Lot

 

ruthenes-2013 1538

 

Vue d'Entraygues grâce à l'hiver qui a bien voulu faire tomber les feuilles

 

P1050353

 

Puis enfin la pause PMU où nous n'avons surtout rien gagné, sauf un torticolis à vouloir suivre la course des chevaux à l'hippodrome de Heineken sur Gartempe. Oui encore une course de trop et certains en sont restés sulky !

 

ruthenes-2013 1546

 

Nous aurions mieux fait de jouer au jeu de l'oie ou savourer Jean-Michel Jars, comme toute oie oit. (R. Devos)

 

En conclusion, on pourrait résumer ces 2 jours par : malchance au jeu, aisance aux Ruthènes (pour la plupart), démonstration au bowling (pour une partie), très bonne ambiance blagueuse pour ce week-end.

Rendez-vous à Vincennes dimanche prochain. A vous Cognacq-Jay, à vous les studios !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by corsicapotes
commenter cet article

commentaires

Marie 28/02/2013 07:00

Qu'il se console ton joueur de petits chevaux : et pourquoi ne pas écrire malchance aux jeux mais chance aux Amours.... Compte rendu très riche qui ne manque pas d'humour, de belles références et
de belles phrases, on reconnait assurément l'écrivain. Poursuivez donc votre écriture cher Ami !

Negrito 26/02/2013 18:49

Un excellent CR,comme d'hab.Mais où va t'il chercher tout ça?

Présentation

  • : Les Corsica Potes
  • Les Corsica Potes
  • : Les aventures torrides, trépidantes et pleines de sueur de 5 potes trailers
  • Contact